L’année sociologique

Revue fondée par Emile Durkheim
Fondée en 1897
Semestrielle
Publiée de 1897 à 1925
Publiée de 1934 à 1942 sous le nom d’annales Sociologiques
Publiée depuis 1945 sous le nom de L’année sociologique

Objectifs de la revue

Emile Dukheim explique dans la préface que le but de cette revue n’est pas de faire une revue de la littérature proprement sociologique, mais de présenter les matériaux des autres sciences nécessaires à l’activité du sociologue.

Dans une première partie la revue montre quelques exemples de la mise en œuvre de ses matériaux. Ce sont les mémoires originaux. Dans une seconde partie, la revue présente les différents matériaux selon un ordonnancement complètement hiérarchisé. Ce sont les analyses et les notices.

Organisation du premier numéro de la revue en 1897
Préface par Emile Durkheim

I/ Mémoires originaux

  • La prohibition de l’inceste et ses origines par Emile Durkheim
  • Comment les formes sociales se maintiennent par Georg Simmel

II/ Analyses et notices bibliographiques

Première section : Sociologie générale

I/ Sociologie philosophique
II/ Sociologie biologique
III/ Sociologie psychologique et spécifique

Deuxième section : Sociologie religieuse

I/ Traité généraux, philosophie, méthode
II/ Religions primitives en général
III/ Culte domestique
IV/ Croyance et pratiques concernant les morts
V/ Cultes populaires en général, plus particulièrement agraire
VI/ Le rituel
VII/ Mythes
VIII/ Organisation du culte monachisme
Notices diverses sur les grandes religions en général

Troisième section : Sociologie morale et juridique

I/ Théories générales sur le droit et la morale
II/ Etudes objectives sur les moeurs
III/ La famille
IV/ Le mariage
V/ La peine
VI/ L’organisation sociale
VII/ Le droit de propriété
VIII/ Divers

Quatrième section :Sociologie criminelle

I/ La statistique morale
II/ L’anthropologie criminelle

Cinquième section : Sociologie économique

I/ Théories économiques
II/ Les groupements professionnels
III/ Histoire du travail
IV/ L’évolution commerciale

Divers

I/ L’anthroposociologie
II/ La sociogéographie
III/ Questions de démographie

Citations :

Sur la critique :

Notre rôle doit être d’extraire le résidu objectif des oeuvres que nous étudions, c’est-à-dire les faits suggestifs, les vues fécondes, qu’elles soient intéréssantes par leur valeur intrinsèque ou par les discussions qu’elles appellent. La critique doit se faire le collaborateur de son auteur, et son collaborateur reconnaissant; car si peu de choses qui reste d’un livre c’est d’autant d’acquis pour la science.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :